17 juin 2015

La mobilisation dans le changement

À l’heure où le changement fait partie intégrante de nos vies professionnelles, il est impossible pour les dirigeants d’entreprise et leurs gestionnaires de fermer les yeux et d’espérer que leurs employés assimilent le changement sans être accompagnés.
Dans leur fonction de responsables, ils se doivent de mener la barque et de les amener dans la bonne direction en leur promettant des conditions de navigation aussi optimales que possible.
Mais alors, comment convaincre vos employés d’embarquer et de contribuer à l’avancée du vaisseau, peu importe les conditions météo ?

Analysez les origines du changement :

Pour faire adhérer votre équipe au changement, il vous faut comprendre comment ce changement est arrivé. Qu’est-ce qui l’a provoqué? Est-ce pour mieux correspondre au marché? Pour disposer d’un nouveau code de valeurs plus en adéquation avec l’évolution de l’organisation? Pour adapter le système informatique aux nouvelles exigences de l’organisation et de son environnement? Vous devez vous interroger sur ce qui ne fonctionne plus aujourd’hui et ce dont vous aurez besoin demain.
Comprendre pourquoi le changement était nécessaire vous permettra de l’aborder d’une manière plus optimale et de mieux le présenter à votre équipe.

Planifiez la mise en place du changement :

Une fois avoir intégré les raisons du changement, vous allez pouvoir planifier la mise en place de celui-ci. Vous devez déterminer tout ce qui doit être modifié, créé ou supprimé. De là, vous allez pouvoir définir les grands axes de ce changement accompagnés d’objectifs précis et d’échéances. Vous pouvez également faire des pré-consultations avec votre équipe afin de bénéficier de son opinion et au besoin si nécessaire de réajuster votre plan d’action.
Cette planification éclaircira votre vision des actions que vous devez entreprendre et montrera à vos employés que vous savez dans quelle direction vous les emmenez.

Accompagnez vos employés :

L’étape de planification ne peut se faire sans une attention accrue portée aux employés. Il vous faut anticiper autant que possible leurs réactions et leurs craintes. De par ce que vous connaissez de votre équipe, il vous est possible dans un premier temps de savoir qui est susceptible de bien ou de mal réagir. Restez cependant vigilant, certains employés ayant parfois des réactions inattendues. Proposez-leur des rencontres individuelles afin de répondre à leurs interrogations.
Le changement que vous mettez en place ne sera réellement efficace qu’avec le soutien de vos employés. Prêtez-leur donc une attention accrue et tâchez de désamorcer les craintes.

Amenez le changement progressivement :

Vitesse et précipitation sont à ne pas confondre dans la mise en place du changement. Aller trop vite pourrait vous faire passer à côté d’éléments essentiels et décrédibiliser votre plan d’action auprès de vos employés. Il vous faut avancer graduellement en partageant les résultats positifs au fur et à mesure à vos employés. Vous devez également mettre en place des points de suivi réguliers afin de décider si des réajustements sont à faire.
Cette avancée progressive vous permettra d’optimiser la gestion de votre changement et de mobiliser les employés qui étaient jusque-là plutôt sceptiques.

Montrez une attitude positive :

Dans une démarche de changement au sein de votre organisation, vous devez montrer une attitude positive. Vous devez lister tous les bénéfices du changement en cours et les transmettre à vos employés en leur expliquant clairement l’intérêt qu’ils ont à prendre part au changement. Il vous faut également avoir une attitude réactive face aux obstacles qui peuvent se présenter sans vous décourager.
Une attitude positive génère une attitude positive. Un comportement tendant vers les solutions plutôt que vers les problèmes vous assurera plus de mobilisation de votre équipe.

Soyez un maitre de navire fiable :

À travers toute cette période d’adaptation qu’est le changement, il faut que vos employés puissent compter sur vous. Bien que le changement doive s’effectuer en douceur pour ne pas braquer votre équipe, demeurez ferme dans vos décisions et assumez-en la responsabilité. Vous devez également respecter les engagements pris vis-à-vis d’eux, spécifiquement ceux qui avaient pour but de les faire adhérer au changement. C’est pourquoi il vous faut faire uniquement  des promesses que vous pourrez tenir. Dans les moments plus difficiles qu’implique la gestion du changement, vous devez garder votre sang-froid pour conserver le contrôle et rester crédible.
Être et rester fiable dans sa gestion du changement est une belle garantie d’avoir et de conserver la confiance de votre équipe tout au long du processus.

Enrôlez les personnes les plus motivées :

Lorsque vous amorcez un processus de changement, l’une de vos premières forces réside dans votre équipe. En effet, vous pouvez y trouver des employés positifs, motivés et prêts à vous épauler. Vous devez alors les inclure dans votre gestion pour les maintenir mobilisés. Confiez-leur des tâches qui leur permettront de participer au changement. Leur implication pourrait avoir comme conséquence de mobiliser d’autres employés qui accordent plus de crédit aux propos de leurs collègues qu’à ceux de leur gestionnaire.
Considérez à leur juste valeur les employés moteurs de votre équipe. Leur motivation contribue grandement à la réussite de votre processus de changement.

Communiquez sans hésiter :

Dès le démarrage de votre processus de changement, vous devez valoriser la communication et les échanges transparents pour mobiliser à long terme votre équipe. Dans un contexte de transformation, les employés ont besoin d’être informés pour mieux assimiler le changement. Il faut vous assurer que chacun comprenne bien le changement en cours et ses conséquences. Vous aurez tout intérêt à mettre en place régulièrement des réunions d’informations pour leur faire connaitre les dernières évolutions et répondre à leurs questions
Une équipe bien informée sera plus encline à suivre le mouvement du changement car elle considérera avoir l’essentiel des éléments pour accepter cette période de transformation.

Proposez des formations d’adaptation :

Un processus de changement entraine parfois l’installation de nouveaux outils ou de nouvelles méthodes de travail. Dans ce type de cas, vous devez mettre en place des formations pour accompagner votre équipe. Il est nécessaire que vos employés travaillent dans des conditions optimisées si vous souhaitez que la période d’adaptation au changement se passe au mieux.
Le changement est une période durant laquelle les employés ont beaucoup de nouvelles choses à assimiler. Plus vous leur donnerez de facilités à appréhender cette période, moins ils montreront de résistance à être mobilisés.
 
Accompagner son équipe est l’attitude la plus constructive à avoir dans un contexte de changement. Bien que chaque employé ne soit pas toujours enclin à se mobiliser malgré l’implication et la bonne volonté dont peut faire preuve son gestionnaire, il ne faut pour autant baisser les bras. Les environnements professionnels sont en constante évolution et les organisations n’ont pas d’autres choix que de s’adapter. Dès lors qu’un outil informatique, qu’une stratégie ou que des valeurs ne correspondent plus, une organisation se doit de réagir et d’évoluer pour l’avenir de son organisation. Ceci dans le respect de ses employés et de leur environnement de travail.
 
Sandrine Planchon
Rédactrice indépendante