1 décembre 2015

Cinq conseils pour établir la culture organisationnelle voulue

Le mot « culture » peut être un terme très complexe et difficile à saisir. Par conséquent, il peut souvent sembler plus facile de rejeter la culture, jugeant qu’il s’agit là de quelque chose qui est difficile à mesurer, qui est presque impossible à modifier et qui ne fait pas partie des préoccupations quotidiennes d’une organisation. Toutefois, étant donné que des corrélations peuvent être établies entre une culture organisationnelle positive et le maintien en poste des employés, ce concept mérite que l’on y accorde une réelle attention.
Aujourd’hui, il est plus important que jamais de réfléchir à la création d’une culture positive au sein de votre organisation et de prendre des mesures concrètes en ce sens. Dans son rapport de 2015 (en anglais seulement) sur le sondage mené concernant les tendances mondiales relatives au capital humain, Deloitte signale que la culture, l’engagement de même que le maintien en poste des employés représentent maintenant les principaux défis liés aux talents que doivent relever les dirigeants d’entreprises; plus de la moitié de ceux qui ont répondu au sondage ont mentionné que la question du maintien en poste doit faire l’objet d’une attention urgente.
Des avantages réels sont associés à la mise en place d’une excellente culture en milieu de travail; cela permet entre autres choses d’attirer des gens hautement talentueux, de favoriser l’engagement des employés, d’obtenir des taux de maintien en poste élevés et d’accroître la rentabilité.
Donc, quelle est la clé de la création de cette culture organisationnelle positive tant recherchée? Malheureusement, il n’y a pas de solution miracle. Toutefois, les mesures à prendre peuvent être mises en œuvre sans heurt et sont positives et tout à fait réalisables.
Réfléchir selon une perspective à long terme
On ne peut modifier la culture à court terme. Un exercice ou une sortie visant à favoriser l’esprit d’équipe (p. ex. assister à un événement sportif, aller prendre un verre) ne suffit pas à créer un changement de culture durable au sein d’une entreprise. Dès le départ, il faut reconnaître qu’un changement efficace de la culture organisationnelle nécessitera un engagement persistant et continu. Je ne dis pas que cela doit être difficile, mais il doit s’agir d’un processus planifié, intentionnel et évolutif.
Ouvrir les voies de communication
Il y a très peu à gagner à maintenir une politique selon laquelle la communication est fermée et secrète; à l’inverse, il peut être très bénéfique de mettre en place une politique de communication ouverte et transparente. La pratique qui consiste à garder l’information cachée peut générer des soupçons et contribuer à des spéculations ayant une incidence néfaste sur l’environnement de travail. Cela ne fait pas grand‑chose pour favoriser l’engagement des employés et peut contribuer directement au désir de ceux‑ci de travailler ailleurs.
Inversement, qui dit culture fondée sur une communication ouverte dit culture où les employés peuvent être critiques envers l’organisation. Les employés s’engagent à participer pleinement à une opération dans le cadre de laquelle on leur fait implicitement confiance, en plus de chercher à obtenir leurs points de vue et d’accorder toute l’importance due à ceux‑ci. La transparence au sein des organisations peut mener à l’établissement de relations de travail, accroître la productivité des équipes, permettre un accès plus rapide aux renseignements importants et favoriser l’engagement des employés.
Souligner la réussite
Il s’agit là du volet qui, aux yeux de nombreuses personnes, nécessite de l’argent et des primes. Toutefois, ce n’est pas toujours le cas. Même s’il est bel et bien possible de recourir aux incitatifs financiers pour souligner la réussite, certains sondages indiquent que la majorité des employés estiment que l’engagement réel n’a pas de valeur monétaire. Il existe beaucoup de listes, de blogues et de forums proposant de nombreuses idées pour reconnaître la réussite sans verser de prime. Voici quelques exemples de récompenses : notes de remerciement sincères et authentiques, repas pizza, mention spéciale du travail de la personne au cours d’une réunion d’équipe ou dans un courriel destiné à tout le personnel, permission de porter des tenues vestimentaires décontractées pendant une semaine, ou fleurs, livre ou autre cadeau. Consultez cette liste de 25 idées de Forbes (en anglais seulement) ou cette autre liste en ligne contenant 101 idées (en anglais seulement).
Offrir des possibilités de perfectionnement
Personne n’aime avoir l’impression de faire du « sur place » au travail. Les personnes dont le rôle n’évolue pas perdent leur motivation à s’engager. Le type de possibilité de perfectionnement qui convient ne sera pas le même pour tous; en outre, une démarche en ce sens ne nécessite pas toujours des budgets élevés ou des programmes de mentorat complexes. Les possibilités de perfectionnement peuvent se traduire par une formation en cours d’emploi, notamment dans le cadre d’affectations à un niveau supérieur et de partenariats de mentorat entre des employés subalternes et des cadres supérieurs. Lorsque vous établissez pour eux des objectifs en matière de perfectionnement et des plans en vue de leur permettre de les atteindre, vos employés voient que leur organisation croit et investit en eux. En présentant aux employés la possibilité d’un avenir viable au sein de l’organisation, on favorise leur engagement et on aide à promouvoir une culture organisationnelle positive où il est possible d’évoluer.
Désigner des ambassadeurs culturels
Prenez quelques minutes pour réfléchir à vos employés afin de déterminer ceux qui incarnent l’atmosphère culturelle que vous souhaitez promouvoir. Vous ne devriez pas avoir trop de difficulté; vous savez probablement déjà qui sont ces employés. Habituellement, ce sont des employés sympathiques, compréhensifs et dévoués, ou qui possèdent d’autres qualités appréciées. Ce ne sont pas toujours des employés extrovertis; il ne s’agit pas d’ailleurs d’un concours de popularité. Quoi qu’il en soit, désigner des ambassadeurs culturels et leur offrir des possibilités d’étendre leur influence ou reconnaître leurs contributions positives peut avoir des effets subtils continus sur l’humeur et le moral des équipes et des organisations. En revanche, pensez aux gens qui semblent toujours être négatifs et perturbateurs. Parlez‑leur en tête‑à‑tête, offrez des solutions, proposez des changements et mentionnez clairement que les émotions et les comportements, qu’ils soient positifs ou négatifs, sont contagieux. Parfois, selon le contexte, une séparation peut être la meilleure solution. Favorisez ce qui est bon et essayez d’enrayer ce qui est mauvais.
 
Les organisations sont construites autour des gens, et comme nous le savons tous, les gens sont complexes et dynamiques, et ils évoluent continuellement. Par conséquent, les cultures organisationnelles, à l’instar des gens qui les créent et y évoluent, sont très diversifiées et changeantes. Le bonheur est contagieux, et une culture positive peut se propager à tous les niveaux d’une organisation et créer un milieu de travail favorisant l’engagement. En Amérique du Nord, nous avons tendance à consacrer beaucoup plus de temps à notre travail qu’à tout autre aspect de notre vie. À tout le moins, nous devrions travailler dans un environnement positif, dynamique et aussi agréable que possible.
Bonne chance dans vos propres initiatives axées sur une culture positive; si vous avez besoin d’un peu d’inspiration pour vous lancer, visionnez la vidéo suivante et commencez avec le sourire :
https://www.youtube.com/watch?v=YxjjYcS9D0M (en anglais seulement)